Avarap

Une cordée pour l'emploi des cadres

 
 
 
 
 

Evénements - Avaraclub

 

Tendances : Comment vont évoluer les métiers entre 2022 et 2030 Avarap75 - Articles Une entreprise réellement « libérée » est avant tout libérante

Discriminations : un enjeu grandissant pour les entreprises
 

AVARANEWS N° 53 - MAI 2022


Discriminations : un enjeu grandissant pour les entreprises

 

Photo TXT 4 discrimination

 

 

Les entreprises devront-elles prendre à bras-le-corps la lutte contre les discriminations ? Le tableau que dresse le sondage mené par l’Ifop pour MakeMyCV auprès de 4 000 salariés, durant la semaine du 22 au 28 février 2022, ne peut en tout cas pas les laisser indifférentes.

 

Plus de la moitié des personnes (51 %) faisant partie de catégories « racisées » déclarent en effet avoir été victimes de discrimination, qu’elles soient liées à leur lieu de résidence, leurs origines ou leur religion lors de la recherche d’un emploi. Une situation qu’elles indiquent retrouver dans d’autres situations de la vie courante : plus d’un tiers (36 %) disent l’avoir vécu lors de la recherche d’un logement, 32 % à l’occasion d’un contrôle des forces de l’ordre et 24 % au moment d’entrer en boîte de nuit.

Le monde du travail n’échappe pas à ce phénomène. Près d’un tiers (30 %) des personnes « racisées » indiquent avoir été victimes dans leur entreprise de propos insultants ou humiliants en raison de leur origine. Près de quatre personnes sur dix (37 %) de confession musulmane disent l’avoir été en raison de leurs croyances religieuses réelles ou supposées. Sur l’ensemble des répondants, le taux est de 6 %. L’accent peut aussi être un facteur de moquerie ou d’humiliation. Un tiers des personnes dont l’accent est différent de celui de leur entourage professionnel disent en avoir été victimes.

L’apparence ou le genre peuvent aussi poser problème. Près d’un tiers (30 %) des personnes se définissant comme obèses affirment avoir déjà fait l’objet de propos insultants et humiliants liés à leur corpulence. C’est le cas de 13 % de cette catégorie de personnes hors de l’entreprise. S’agissant de leur identité de genre ou sexuelle, un sixième des sondés (16 %) affirme avoir été victime de discriminations. Plus d’un tiers (36 %) des personnes se disant homosexuelles déclarent avoir été visés par des propos insultants ou humiliants dans le cadre professionnel. Quant aux femmes enceintes, près d’une sur dix (9 %) affirme subir des remarques du même ordre. Ces comportements ont aussi des répercussions sur la progression de carrière. Près de quatre personnes handicapées sur dix (38 %) disent avoir rencontré des difficultés dans leur évolution professionnelle. Lors d’une demande d’augmentation, près de quatre personnes sur dix (40 %) de confession musulmane affirment avoir été discriminées au moment d’obtenir une augmentation, alors que le taux moyen pour l’ensemble des sondés s’établit à 16 %.

Gilmar Sequeira Martins

Source : infoRH

Publié le 21 mars 2022

 

 

 

 

Retour

18 rue de Vouillé - 75015 Paris | 01 45 41 42 03 | Mentions Légales