Avarap75 - Nom de groupe Pleins feux sur les noms des groupes : Enquête de sens

Plein feu sur les noms des groupes :  Les Orpailleurs
 

AVARANEWS N° 53 - MAI 2022


Groupe : Les orpailleurs

Parrain : Bruno Trancart

Démarrage du groupe : 1er mars 2022

                                              Photo TXT 1 Orpailleurs

 

Elles et Ils sont arrivés à découvrir chacun avec leur personnalité, leur âge, leur expérience et leur histoire la réalité des règles et de la méthode. La mise dans le moule de l’AVARAP est plus ou moins naturelle malgré quinze années d’expérience et même beaucoup plus dans le monde du travail. Elles et Ils se plient docilement à l’exercice d’élaboration d’identification du groupe validé par un vote. Quelques idées sont avancées, puis rapidement « Les orpailleurs » sont vainqueurs. Les chercheurs d’or ont gagné. A la suite de ce résultat, une opposition écologiste conteste ce choix, cette activité polluante par l’utilisation de mercure ainsi que les pratiques de déforestation vont à l’encontre de leurs convictions. L’histoire ne dit pas le pourcentage de voix exprimées contre les orpailleurs. Encore une difficile percée des Verts ! (toute ressemblance avec des personnes ou des événements existants ou ayant existé ne serait que pure coïncidence !).

C’est donc un groupe de chercheurs et chercheuses d’or localisé dans le IXe arrondissement de Paris ! Comme vous le savez, notre capitale est déjà creusée de nombreuses galeries parfois dangereuses, attention aux rames de métro, aux égouts et ses pièges, les catacombes et les carrières. Imaginez nos orpailleurs en expédition dans les carrières découvrant une réserve d’or place Vendôme ! Il faut bien étudier le filon avant de tenter l’aventure ! Néanmoins, cette activité reste originale au cœur de Paris.

Revenons à notre groupe, faut-il s’arrêter à la lecture de chercheur d’or ou à la traduction de chercheur d’avenir… ? De ces deux hypothèses, retenons le mot chercheur.

De chercheur, ils en ont certainement des qualités : la patience, la ténacité, l’observation ainsi que le courage, la curiosité. Peu importe leur métier, le passé et le présent, ce groupe a la particularité de l’équilibre : presque autant de participants que de participantes, presque autant de personnes en poste qu’en recherche. Au fil des mois et même des semaines, cet équilibre va évoluer positivement, deux d’entre eux sont en passe de trouver un job. L’énergie et l’enthousiasme sont communicatifs, et ce n’est pas une question d’âge. 

Autres points communs, l’humour et l’espièglerie. Très vite les jeux de mots prennent de la place et rebondissent de participant en participante et inversement. Le périmètre est large, du nom de la rue Taitbout, adresse du local de la réunion hebdomadaire jusqu’à la livraison du dossier cible à partager sur WhatsApp façon BBC, radio Londres : « Le modèle 40 est sur le réseau ».

A travers les méandres de la méthode, portés par le courant du temps qui passe, Elle et Ils mettent au jour les pépites et paillettes enfouies dans le cours d’eau aurifère de leur vie. Les efforts d’introspection sont parfois douloureux voire inquiétants. La mise en mots d’un soi oublié ou méconnu les conforte dans leur valeur. Les bons outils sont entre vos mains dans lesquelles vous pouvez avoir confiance. Regardez-les, utilisez-les, vos mains brillent de votre futur qui est d’or.

 

Retour

Actualités