Avarap

Une cordée pour l'emploi des cadres

 
 
 
 
 

Evénements - Avaraclub

 

Assurance-chômage : l’ultime décision du Conseil d’État valide la réforme Avarap75 - Articles Le management de transition se généralise

Expérience candidat : le talon d’Achille du digital
 

AVARANEWS N° 49 - JANVIER 2022


Expérience candidat : le talon d’Achille du digital

 

TXT 3 EXPERIENCE CANDIDAT

 

Alors que s’accentue la pénurie de candidats, mal traiter les postulants non retenus relève de l’imprudence. Les entreprises l’ont bien compris comme le pointe la dernière enquête HappyCandidates® 2021 de ChooseMyCompany, menée auprès de 8 605 candidats ayant passé des entretiens d’embauche dans 229 entreprises.

 

Globalement, leur niveau de satisfaction reste élevé puisque 77 % jugent leur expérience positive mais il marque un retrait par rapport à l’année précédente (- 2,1 points). Les candidats sont moins nombreux à estimer avoir pu s’exprimer librement durant les échanges (- 2,4 points) et à avoir obtenu une vision claire de la culture d’entreprise (- 1,5 point).

A contrario, d’autres aspects s’améliorent : 86 % des candidats (+ 3 points) considèrent avoir pu accéder à des descriptions de postes claires et attractives et 74 % avoir bénéficié d’un retour dans des délais raisonnables. Bien qu’en progression, un domaine mériterait sans doute plus d’attention de la part des entreprises : 69 % seulement des candidats déclarent avoir une vision claire de la rémunération proposée...

Si les candidats ayant accepté une offre d’embauche (49 % du total) sont plus satisfaits que les autres, l’enquête met l’accent sur la grande différence de perception entre ceux qui ont été informés de la suite négative donnée à leur candidature et les autres (9 % du total). Ceux n’ayant reçu aucune réponse affichent un degré de satisfaction de 40 %, inférieur de 20 points à ceux ayant été informés (60 %). Les candidats "ignorés" ne sont que 37 % à garder une bonne image de la culture de l’entreprise, soit 40 points de moins que la moyenne. Le recrutement en ligne suscite un taux de satisfaction de 61 % seulement, en baisse de 8 points par rapport à 2019. Principal reproche des candidats "digitaux" : des délais de réponse trop longs (60 %), l’impossibilité de se présenter de manière satisfaisante (40 %) et la difficulté à avoir un bon aperçu de la culture d’entreprise (44 % de satisfaction sur cet aspect).

L’enquête a aussi sondé les motifs qui ont poussé les candidats à postuler. Largement en tête (84 %) arrivent l’image et la réputation des produits ou des services, puis les possibilités d’évolution professionnelle (75 %), enfin les engagements RSE de l’entreprise (58 %). L’importance de ces facteurs varie selon la catégorie de candidats. Si les futurs stagiaires placent en tête les engagements RSE (63 %), les candidats confirmés s’affirment plus sensibles à la réputation des activités de l’entreprise (86 %). Les femmes se montrent globalement plus sensibles aux actions RSE (+ 4 points en moyenne) et légèrement moins intéressés par les perspectives d’évolution (- 1 point).

 

Gilmar Sequeira Martins

InfoRH

Publié en décembre 2021

 

 

 

Retour

18 rue de Vouillé - 75015 Paris | 01 45 41 42 03 | Mentions Légales